Andy de Groat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Andy Degroat)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Andy de Groat
Nom de naissance Andrew de Groat
Naissance
Paterson, New Jersey, États-Unis
Décès (à 71 ans)
Montauban, France
Activité principale Chorégraphe et danseur
Style Danse contemporaine
Lieux d'activité France
Années d'activité Depuis 1973
Collaborations Bob Wilson
Distinctions honorifiques Commandeur des Arts et lettres

Andy de Groat1 ou Andrew de Groat, né en à Paterson dans le New Jersey2 et mort le à Montauban3,4, est un danseur et chorégraphe américain.

Biographiemodifier | modifier le code

Famille et formationmodifier | modifier le code

Andy de Groat, né dans une famille modeste où le père est camionneur, étudie les arts plastiques à la School of Visual Arts de New York lorsqu'il fait la connaissance de Bob Wilson, en 1966, alors qu'il travaille à mi-temps au cinéma de Bleecker Street dans Greenwich Village4. Cette rencontre décisive déterminera sa carrière dans le monde du spectacle et de la danse, ainsi que sa vie personnelle en partageant celle de Bob Wilson durant de nombreuses années4.

Travail auprès de Bob Wilsonmodifier | modifier le code

Andy de Groat participe à l'écriture chorégraphique des pièces théâtrales de Bob Wilson – tout en se produisant parfois comme danseur – dès la fin des années 1960, avec la création à New York de The King of Spain (1968), Life and Death of Sigmund Freud (1969) et surtout Deafman Glance (1970)4. Durant les années 1970, Andy de Groat participe à la création des plus importantes pièces de Bob Wilson telles que Ouverture lors du Festival de Shiraz-Persepolis en 1972 et Einstein on the Beach lors du Festival d'Avignon 1976.

Compagnie Red Notes et installation en Francemodifier | modifier le code

Il crée en 1973 à New York sa compagnie Red Notes avec deux ballets fondateurs : Red Notes et Fan Dance (La Danse des éventails) qui sera considérée comme la signature de la compagnie et l'une de ses pièces les plus représentées4. Après les succès de ses créations en Europe, Andy Degroat s'installe avec sa compagnie en France en 1982, tout d'abord en résidence à Paris – où il travaille avec le Groupe de recherches chorégraphiques de l'Opéra de Paris4 –, puis à Tarbes, en banlieue parisienne, et également à Montauban de 1997 à 2001.

À partir du début des années 1980, il reprend, généralement avec humour, des pièces du répertoire classique tels que Le Lac des cygnes créé en 1982 pour trois interprètes, Casse-noisette, La Bayadère, Giselle.

Au début des années 2000, Andy de Groat subit un important accident vasculaire cérébral qui l'oblige à cesser puis réduire ses activités, bien qu'il ait réussit par la suite à remonter des pièces historiques de Red Notes et créer en 2009 sa dernière grande chorégraphie, La Folie d'Igitur4.

Style chorégraphiquemodifier | modifier le code

Andy de Groat est reconnu comme un spécialiste du mouvement tournant (spinning)4.

Principales chorégraphiesmodifier | modifier le code

Distinctionsmodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Orthographe utilisée par l'artiste et principalement utilisée dans les ouvrages de références et médias. Les typographies Andy DeGroat ou Andy deGroat sont parfois utilisées. Ref: « Présentation de la Danse des éventails sur le site numeridanse.tv » ou encore « Présentation du fonds d'archives Andy de Groat déposé au Centre national de la danse, supervisé par l'artiste »
  2. (en) Roslyn Sulcas, « Andy de Groat, 71, Downtown Choreographer, Is Dead », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  3. « L'«oiseau» Andy Degroat, danseur et chorégraphe, est décédé », sur Le Figaro,
  4. a b c d e f g et h (en) Roslyn Sulcas, « Andy de Groat, 71, Downtown Choreographer, Is Dead », The New York Times, 23 janvier 2019.
  5. Nommé officier en 1985 par Jack Lang et élevé commandeur en 2000 par Catherine Tasca[réf. nécessaire].