John Fox (militaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'officier américain de la seconde guerre mondiale. Pour le joueur et entraîneur de football américain, voir John Fox (sportif).

John Robert Fox
John Fox (militaire)
John Robert Fox

Naissance
Cincinnati (Ohio)
Décès (à 29 ans)
Sommocolonia (Italie)
Mort au combat
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance United States Army US Army
Arme Infanterie
Grade US-O2 insignia.svg Premier lieutenant
Années de service 1940-1944
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Medal of Honor
Distinguished Service Cross
Bronze Star
Purple Heart

John Robert Fox (Cincinnati, 8 mai 1915 - Sommocolonia, 26 décembre 1944) est un officier américain de l'United States Army qui fut tué au combat après avoir délibérément réclamé un tir d'artillerie sur sa propre position afin d'empêcher une attaque allemande de percer sa ligne. En 1997, il a été décoré à titre posthume de la Medal of Honor pour avoir volontairement sacrifié sa vie1.

Biographiemodifier | modifier le code

Seconde guerre mondialemodifier | modifier le code

John Robert Fox naît le 18 mai 1915 à Cincinnati dans l'Ohio. Après avoir effectué des études supérieures à l'université de Wilberforce, il s'engage dans le Reserve Officers Training Corps puis est intégré à l'armée d'active en 1940 avec le grade de second lieutenant. Affecté à la 92e division d'infanterie constituée de soldats afro-américains, il sert un temps au 598e bataillon d'artillerie de campagne avant de passer au 366e régiment d'infanterie.

En décembre 1944, la division participe à la campagne d'Italie. Prenant d'assaut des positions de la ligne gothique, l'unité s'installe dans le secteur du hameau de Sommocolonia, dans la commune de Barga2. La nuit de Noël, une offensive allemande parvient à reprendre une grande partie du village. Inférieures en nombre, les troupes américaines doivent se replier mais le lieutenant Fox et quelques-uns de ses hommes restent volontairement dans une maison en ruine afin de diriger les feux de l'artillerie. Au fur et à mesure de l'avancée ennemie, il commande des tirs se rapprochant de plus en plus de sa position. Les troupes allemandes ne rompant pas le combat et bien conscient que le prochain tir risquait de le toucher, John Fox demande un tir sur sa propre position1. Les tirs répétés de l'artillerie américaine réalisés grâce au guidage de Fox ont ralenti l'avancée allemande et permis aux troupes de se réorganiser et de lancer une contre-offensive2. Lorsque les Américains parviennent à se ré-emparer du village, ils découvrent le corps de John R. Fox à proximité de ceux d'une centaine d'Allemands. Rapatrié aux États-Unis, il est inhumé au Colebrook Cemetery de la ville de Whitman dans le Massachusetts.

Après-guerremodifier | modifier le code

Dans le contexte de la ségrégation raciale fortement ancrée aux États-Unis, la mémoire de John R. Fox, comme celle de bon nombre de ses homologues afro-américains ayant combattu lors des deux guerres mondiales, tarde à être reconnue3. Ce n'est qu'en 1982 qu'il se voit décerner la Distinguished Service Cross à titre posthume. Dans les années 1990, de nombreuses voix s'élèvent contre le fait que certains soldats noirs ont été privé de la Medal of Honor en raison de leur race quand dans le même temps des soldats blancs l'obtenaient pour des actes similaires3. Après plusieurs années de combat de la part des familles et d'associations, les droits des soldats afro-américains sont enfin reconnus. Le 13 janvier 1997, John Robert Fox est décoré à titre posthume de la Medal of Honor par le président des États-Unis Bill Clinton qui remet la médaille à sa veuve.

Décorationsmodifier | modifier le code

« Pour un héroïsme extraordinaire contre un ennemi armé à proximité de Sommocolonia, en Italie, le 26 décembre 1944, en tant que membre du 366e régiment d'infanterie, 92e division d'infanterie [...]. Les actions braves et courageuses du lieutenant Fox, jusqu'au sacrifice suprême de sa propre vie, ont grandement contribué à retarder l'avance de l'ennemi jusqu'à ce que d'autres unités d'infanterie et d'artillerie puissent se réorganiser pour repousser l'attaque. Ses actions valorisantes extraordinaires étaient conformes aux traditions de service militaire les plus chères, et reflètent le plus grand crédit pour lui, son unité et l'armée des États-Unis. »

— Citation de la Medal of Honor

Combat Infantry Badge.svg Combat Infantryman Badge
Medal of Honor
Distinguished Service Cross
Bronze Star
Purple Heart

Hommagesmodifier | modifier le code

  • Des monuments ont été érigé à Sommocolonia sur les lieux du sacrifice de John R. Fox
  • En 2005, dans sa série Medal of Honor de sa gamme de figurines G.I. Joe, la société Hasbro a représenté John Fox4.

Référencesmodifier | modifier le code

  1. a et b « CMOHS.org - Lieutenant FOX, JOHN R., U.S. Army », sur www.cmohs.org (consulté le 7 septembre 2017).
  2. a et b (en) Harrod B. Hargrove, Buffalo Soldiers : Black Americans in World War II, McFarland & Company, (ISBN 0-89950-116-8).
  3. a et b (en) Elliott V. Converse III, The exclusion of blacks soldiers from Medal of Honor in World War II, McFarland & Company, (ISBN 0-7864-0277-6).
  4. (en) « Hasbro Offers 'Buffalo Soldier' GI Joe Action Figure », NPR.org,‎ (lire en ligne).

Voir aussimodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Bibliographiemodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code