Portail:Sciences

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
170 377 articles sont actuellement liés au portail
Le mot science vient du latin scientia, la connaissance. Aujourd'hui, la science désigne une démarche intellectuelle reposant idéalement sur un refus des dogmes et un examen raisonné et méthodique du monde et de ses régularités, et visant à produire des connaissances résistant aux critiques rationnelles ; mais elle peut aussi désigner l'ensemble organisé de ces connaissances. Au cours de son développement et suite à l'accumulation des savoirs divers, elle s'est structurée en domaines scientifiques : mathématiques, informatique, chimie, biologie, psychologie, physique, mécanique, optique, pharmacie, médecine, astronomie, géologie,...

Article de qualité


Panache volcanique s'élevant du volcan le 18 mai 1980.

L'éruption du mont Saint Helens en 1980 est l'éruption volcanique la plus importante jamais enregistrée aux États-Unis dans les 48 États situés sur le continent, hors Alaska, avec un indice d'explosivité volcanique de 5 et 1,2 km3 de matière rejetée. Elle a dépassé en puissance destructrice et en volume de matière rejetée l'éruption de 1915 du Lassen Peak en Californie. L'éruption fut précédée durant deux mois par des séries de tremblements de terre et de jets de vapeur résultant de l'infiltration du magma à faible profondeur en dessous de la montagne. Le magma provoqua un réseau de fractures et de déformations dans la face nord du volcan.

Le 18 mai 1980 à 8 h 32, un tremblement de terre causa un glissement de terrain majeur sur la face nord, exposant du coup la roche à moitié en fusion, riche en gaz et en vapeur, à des pressions plus basses. Le magma réagit alors en moins de vingt secondes en explosant sous la forme d’un mélange de matériaux volcaniques très chauds. Cette nuée ardente se dirigea vers le lac Spirit à une vitesse telle qu’elle dépassa rapidement le glissement de terrain de la face nord, L'éruption fit 57 morts. L’éruption du Novarupta en 1912, en Alaska, fut plus puissante encore.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Sciences

Biographie de qualité


Sadi Carnot.jpeg

Nicolas Léonard Sadi Carnot (né le et mort le ), usuellement appelé Sadi Carnot, est un physicien et ingénieur français.

À l’instar de Copernic, il ne publia qu’un seul livre, les Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance (Paris, 1824), dans lequel il exprima, à l’âge de 27 ans, ce qui s’avéra être le travail de sa vie.

Dans cet ouvrage il posa les bases d’une discipline entièrement nouvelle, la thermodynamique. À l’époque d’ailleurs, le terme n’existait pas et c’est William Thomson qui l’inventa au milieu du XIXe siècle. Pourtant c’est bien Sadi Carnot, malgré l’imprécision de certains de ses concepts, son acceptation de la théorie du calorique et de l'axiome de la conservation de la chaleur, qui a créé cette science aussi fondamentale du point de vue théorique que féconde en applications pratiques. Il formula l’exposé raisonné du moteur thermique et les principes de bases selon lesquels toute centrale énergétique, toute automobile, tout moteur à réaction est aujourd’hui conçu.

Plus remarquable, cette genèse se fit alors même qu’aucun prédécesseur n’eût encore défini la nature et l’étendue du sujet. En s'appuyant sur des préoccupations purement techniciennes, comme l'amélioration des performances de la machine à vapeur, le cheminement intellectuel de Sadi Carnot est original et annonce des évolutions importantes qui intervinrent à cette époque charnière pour la science moderne.


Autres biographies sélectionnées au sein du portail Sciences

Le saviez-vous ?


Posidonia canali intermatte.jpg

Catégories


Recherche scientifique


Autres portails