Wikipédia:Lumière sur

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Principe

Cette page est consacrée à l’organisation et à la maintenance du cadre Wikipédia:Lumière sur de la page d’accueil de Wikipédia. Celui-ci est rempli par l’appel de la page correspondante, dont le contenu est renouvelé quotidiennement de façon automatique.

Deux principes sont à retenir :

  • Les articles présentés dans les différents cadres sont ceux qui ont d’ores et déjà été promus aux labels « Articles de qualité » et « Bon article ».
  • Il convient d’éviter de mettre plus de 400 mots (200 mots chacun pour les Lumière sur paraissant en duo, typiquement pour les articles promus BA) dans les cadres afin de maintenir l’équilibre des colonnes sur la page d’accueil, où ces cadres sont transclus. Si nécessaire, ajoutez à la fin le code {{Clr}} afin d’éviter que l’éventuelle image ne déborde du cadre.

Aujourd’hui dimanche 24 septembre 2017

L'église Saint-Symphorien.

Fondettes (prononcé /fɔ̃dɛt/) est une commune française du département d'Indre-et-Loire en région Centre-Val de Loire.

Située à la périphérie de la ville de Tours, elle est l'une des 22 communes membres de la métropole « Tours Métropole Val de Loire ». Sa population municipale totalise 10 427 habitants en 2014 et son territoire couvre une superficie de 32,08 km2. Fondettes est jumelée avec Naurod-Wiesbaden en Allemagne et Constância, au Portugal.

Dès le Néolithique, la présence humaine est attestée sur le territoire. À la fin de l'âge du fer, le site de Fondettes révèle une occupation permanente sous la forme d'une agglomération fortifiée, l'oppidum de Montboyau. Plusieurs structures, dont un pont construit à l'époque gallo-romaine et quatre villæ érigées au cours de l'époque tardo-antique, montrent une continuité d'utilisation de ce territoire tourangeau. Au Moyen Âge, la paroisse de Fondettes, fondée autour de l'an mil, devient alors un fief de faible importance. Celui-ci relève de plusieurs seigneuries successives, notamment celle du comte d'Anjou Foulques Nerra, puis celle des Maillé et enfin celle de Martigny. La paroisse fondettoise est ensuite prise dans quelques évènements qui se déroulent pendant la Renaissance, avec la confrontation entre les ligueurs et les troupes d'Henri IV, puis à la fin de la période moderne, au XVIIIe siècle, en 1774, où Fondettes est l'objet d'une révolte populaire de subsistance. Quinze ans plus tard, la petite paroisse tourangelle, dont la population atteint à cette époque près de 2 000 habitants, subit un changement de statut, et s'établit dès lors en tant que commune. L'année 1805 marque également un tournant puisque le territoire de Vallières, jusqu'alors commune à part entière, est désormais intégré à celui de Fondettes.

Située en rive droite de la Loire, Fondettes, de par son relief, sa géologie et son environnement, est profondément marquée par la présence de ce fleuve. Son histoire est également associée à cet axe fluvial, puisqu'une batellerie, initiée au XVIe siècle par la construction d'un premier port à l'embouchure de la Choisille, affluent ligérien, se développe au cours des trois siècles suivants, avec l'installation de trois autres ports sur les bords de Loire. Toutefois le transport fluvial à Fondettes cesse vers la fin du XIXe siècle, et une voie de communication ferroviaire est ouverte à partir de 1907. La commune bénéficie également, en termes économiques, démographiques et administratifs, de sa proximité avec Tours, distante d'environ 6 km.

Fondettes est dotée d'un patrimoine bâti qui, sans être imposant, présente une relative diversité. Ainsi, au sein du territoire communal, cinq édifices — l'église Saint-Symphorien, le château de Châtigny, le manoir du Thouadé, le manoir des Hamardières et la grange du prieuré de Lavaré — sont inscrits au titre de monuments historiques.

Le patrimoine naturel de la commune, lié à sa situation géographique — Fondettes s'insère au cœur du val de Loire, territoire classé au titre de patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO —, dispose d'une faune et une flore partiellement protégées grâce à la mise en place d'une zone de protection spéciale (ZPS) et de trois zones naturelles d'intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF). Fondettes, dont le territoire s'inscrit également en gâtine de Touraine, est en partie recouverte par un site du réseau Natura 2000.

Programme du mois

Vendredi 1er septembre 2017

Étalon Viatka.

Le Viatka (en russe : Вятская лошадь, Viatskaïa lochad, Vyatskaya) est un petit cheval aborigène de l'ancienne région de Viatka, qui correspond à l'oblast de Kirov en Russie. Probablement influencée par des chevaux estoniens, la race est façonnée par le biotope de la région et prend forme de la fin du XVIIe siècle jusqu'au début du XVIIIe siècle, pour le travail dans les mines. Son endurance, sa vitesse et sa frugalité la rendent particulièrement appréciée pour la traction hippomobile, et ce notamment pour tirer les troïkas, usage qui se développe au siècle suivant.

Menacé d'extinction au XXe siècle par la motorisation et les croisements avec d'autres races, le Viatka ne possède pas de registre d'élevage, et est toujours considéré comme étant une race en danger par la FAO. C'est à l'origine un cheval d'assez petite taille, qui présente une robe avec des marques primitives ou du rouan. Énergique, fort et volontaire, le Viatka déploie des allures vives. Il est utilisé aussi bien pour l'attelage que sous la selle. Le Viatka est essentiellement présent dans sa région d'origine, ainsi que dans la République oudmourte, qui a entrepris des actions de recensement et de protection dans les années 1980. Il a été souvent mentionné dans des œuvres littéraires russes au XIXe siècle, et exposé dans des salons agricoles en Russie et en Europe, à la même époque.

Samedi 2 septembre 2017

Coureurs de stadion. Amphore panathénaïque à figures noires, vers 500 av. J.-C. Peintre de Cléophradès (Louvre G65).

Xénophon de Corinthe (grec ancien : Ξενοφῶν ο Κορίνθιος) est un athlète grec originaire de la cité de Corinthe. Il remporta de nombreux titres lors des Jeux panhelléniques dans les décennies 470 et 460 av. J.-C., dont le stadion et le pentathlon lors des 79e Jeux olympiques, en 464 av. J.-C.

Dimanche 3 septembre 2017

Frontispice du missel, fo 6 vo.

Le Missel de Thomas James est un manuscrit enluminé vers 1483 pour Thomas James, évêque de Dol en Bretagne.

Présentant le texte d'un missel à l'usage de Rome, il a été commandé par le prélat breton, proche du pape Sixte IV et des milieux humanistes italiens, alors qu'il résidait dans la cité papale. La réalisation de l'ouvrage a été confiée à l'enlumineur Attavante degli Attavanti et son atelier, à Florence. Il contient deux miniatures en pleine page, deux autres en tiers de page, 165 lettrines historiées ainsi que de nombreuses marges décorées notamment de médaillons représentant des saints ou des scènes de la vie du Christ. Ces décors sont représentatifs de l'art florentin de la Renaissance, inspiré d'objets antiques et de l'art flamand. Il sert de modèle pour d'autres manuscrits du même enlumineur, dont le Missel de Matthias Corvin. Le manuscrit reste à Dol-de-Bretagne jusqu'au XIXe siècle, lorsqu'il est vendu puis acquis par un archevêque de Lyon. Il est actuellement conservé à la Bibliothèque municipale de Lyon sous la cote Ms.5123, même s'il a été partiellement mutilé : le frontispice a été découpé et cinq feuillets en ont été détachés. L'un d'entre eux, représentant la Crucifixion, est conservé au musée d'art moderne André-Malraux du Havre.

Lundi 4 septembre 2017

Cœur dans la seconde version du logo générique, utilisée depuis 2015.

Le Concours Eurovision de la chanson est un événement annuel organisé par l'Union européenne de radio-télévision, l'UER. Il réunit les membres de l'Union dans le cadre d'une compétition musicale, diffusée en direct et en simultané par tous les diffuseurs participants. Il est retransmis à la télévision (par câble et satellite), la radio et sur Internet. Appelé plus communément Eurovision, d'après le réseau télévisé du même nom, il a été inventé par le directeur général de la télévision publique suisse, Marcel Bezençon, sur le modèle du Festival de Sanremo, créé peu de temps auparavant. Sa toute première édition a eu lieu le , à Lugano, en Suisse. Sept pays fondateurs ont concouru alors pour la victoire. Depuis, le Concours s'est tenu chaque année, sans aucune interruption. Le nombre de pays participants n'a cessé d'augmenter, passant de sept à une quarantaine au XXIe siècle. À travers les décennies, le Concours a évolué, s'est adapté et réinventé, accompagnant les développements technologiques et musicaux, mais aussi historiques et politiques.

L'Eurovision possède certains attributs symboliques qui ont pérennisé son ancrage dans les mémoires, comme son thème d'ouverture, le prélude orchestral du Te Deum de Marc-Antoine Charpentier. De même, sa procédure de vote, souvent perçue comme sa séquence la plus importante, se déroule selon un schéma récurrent et des règles bien précises. Elle est devenue un véritable rituel annuel.

L'Eurovision est ouvert aux seuls membres actifs de l'UER. Ces membres sont des diffuseurs soit de pays situés dans la Zone européenne de radiodiffusion soit des diffuseurs de pays situés en dehors de cette zone mais membres du Conseil de l'Europe. Tous doivent être membres de l'Union internationale des télécommunications. Cela inclut donc des pays situés en Europe, en Asie et en Afrique. Le Concours est aussi retransmis en direct sur les autres continents, notamment en Afrique du Sud, en Australie, au Canada, en Corée du Sud, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Chine.

L'Eurovision demeure l'un des plus anciens programmes télévisés au monde, et le plus important concours musical jamais organisé. Son succès a dépassé les frontières du continent européen et il a inspiré de nombreuses autres compétitions musicales.

Mardi 5 septembre 2017

La Magnavox Odyssey.

La Magnavox Odyssey, ou simplement Odyssey, est une console de jeux vidéo de la première génération commercialisée par Magnavox en septembre 1972 aux États-Unis, puis en 1973 dans le reste du monde. Elle se présente sous la forme d'une boîte blanche avec un système de carte de jeu, contenant des circuits numériques équipés de composants discrets, et qui se connecte à une télévision. L'Odyssey peut afficher simultanément trois points carrés distincts à l'écran, en monochrome noir et blanc, et permet un comportement différent pour chacun des points en fonction du jeu. Les joueurs placent un calque en plastique sur l'écran et un ou deux joueurs utilisent les boutons rotatifs des contrôleurs de jeu reliés avec des fils à la console, afin de déplacer les points à l'écran. L'Odyssey est commercialisée avec toute une panoplie d'accessoires tels que des dés, des cartes de jeu, des billets fictifs en papier, des jetons et des plateaux de jeux, qui sont utilisés conjointement aux jeux vidéo. Suivant les localisations, un peu plus d'une dizaine de jeux sont inclus avec la console et quelques jeux sont commercialisés en 1972, puis en 1973. Un périphérique appelé Shooting Gallery, sous forme de pistolet optique avec quatre jeux, est vendu séparément en 1972. La ludothèque comporte vingt-huit jeux au total.

Ralph Baer dévoile qu'en 1951, il a l'idée de créer quelque chose d'interactif sur un écran, mais ne parvient à développer ce concept vague qu'en 1966, alors qu'il travaille chez Sanders. Il développe pendant trois ans le concept à l'aide de Bill Harrison et Bill Rusch, créant successivement plusieurs prototypes. Le septième, connu sous le nom de Brown Box, est proposé à plusieurs fabricants avant que Magnavox n'accepte de produire la console en janvier 1971. Suite à sa commercialisation en septembre 1972, Magnavox écoule 350 000 unités durant son exploitation jusqu'en 1975. La console donne naissance à une série de consoles dédiées dérivées de l'originale, mais aussi à une seconde véritable console en 1978 appelée Videopac ou Magnavox Odyssey² selon les localisations.

Un jeu de ping-pong de l'Odyssey, appelé Table Tennis, inspire Nolan Bushnell et Atari, qui créent le jeu d'arcade Pong. Ce dernier, le premier jeu d'arcade commercialement exploité et largement disponible auprès du public, est un immense succès. Les joueurs qui cherchent Pong achètent la console, et en dopent donc les ventes. Plusieurs entreprises, dont Atari, Nutting Associates, Allied Leisure, Bally Midway et Williams Electronics violent les brevets déposés par Ralph Baer, Sanders et Magnavox, ce qui les pousse à lancer de nombreux procès pendant plus de vingt ans, qui seront tous gagnés. Ces poursuites permettent à Sanders et Magnavox de gagner plus de 100 millions de dollars. La commercialisation de l'Odyssey — ainsi que Pong —, marque la fin de la genèse du jeu vidéo et la naissance de l'industrie du jeu vidéo commercial, ainsi que le début de la première génération des consoles de jeux vidéo. Cette création vaut généralement à Ralph Baer le surnom de « père du jeu vidéo » ou « père du jeu vidéo à domicile ».

Mercredi 6 septembre 2017

Cavaliers dans la bannière de Chöön-Khyemchik kozhuunu.

Le Touva (russe : Тувинская, Touvinskaïa) est une race de petits chevaux de selle originaire de la région de Touva, en Russie. Classé parmi la famille des « poneys sibériens », il se révèle beaucoup plus proche du cheval mongol, ayant vécu relativement isolé des autres chevaux d'Asie et d'Europe de l'Est. Il est depuis longtemps monté par les cavaliers nomades de sa région, pour l'élevage et la chasse. À la fin du XIXe siècle, l'activité d'extraction de minerai entraîne des importations de chevaux de trait et de selle russes, et donne naissance par croisements au cheval du Haut-Ienisseï (russe : Verkhne-ienisseïskaïa), devenu très rare de nos jours, ainsi qu'au cheval d'attelage de Touva (russe : Touvinskaïa oupriajnaïa), désormais éteint.

Le cheval de Touva présente un corps allongé et des crins fournis, et porte le plus souvent des robes classiques telles que le bai et l'alezan. Particulièrement robuste et résistant, il est élevé pour la selle, la viande et le lait des juments. Il est presque inconnu hors de sa région originelle.

Jeudi 7 septembre 2017

Phyllobates lugubris.

Phyllobates lugubris est une espèce d'amphibiens de la famille des Dendrobatidae, qui vit au Costa Rica, au Nicaragua et au Panama. Elle est appelée « Phyllobate lugubre » en français. Cet anoure, qui peut atteindre jusqu'à 24 mm, se rencontre dans la litière des forêts humides de plaine et aux abords de celles de basse altitude, à une altitude comprise entre 10 et 650 m au-dessus du niveau de la mer.

Phyllobates lugubris a été étudiée et décrite pour la première fois en 1857 par le naturaliste allemand Eduard Oscar Schmidt. L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) considère qu'il s'agit d'une « espèce de préoccupation mineure » (catégorie LC). Néanmoins, son habitat est menacé par plusieurs facteurs tels que le déboisement et l'emploi de divers engrais, pesticides et produits polluants. Comme toutes les grenouilles du genre Phyllobates, elle stocke dans les glandes de sa peau de la batrachotoxine, une des substances les plus toxiques au monde. Cependant, elle en contient bien moins que Phyllobates terribilis (l'espèce la plus toxique de ce genre), les quantités de cet alcaloïde stéroïdien pouvant même ne pas être détectables parmi plusieurs populations du Panama et du Costa Rica.

Vendredi 8 septembre 2017

Portrait d'Hans-Joachim Marseille par Heinrich Hoffmann, en 1942.

Hans-Joachim Marseille (prononcé en allemand : [hans joˈaχɪm mɑrˈseɪ]) est un pilote de chasse allemand, né le à Berlin et mort le vers Sidi-Abd-el-Rahman en Égypte.

Surnommé Der Stern von Afrika (« L'étoile d'Afrique ») et volant uniquement sur Messerschmitt Bf 109, il est titulaire de 158 victoires aériennes remportées au-dessus de la Manche et, surtout, au-dessus de l'Afrique du Nord contre la Desert Air Force (DAF) du Commonwealth. Aucun autre pilote allemand ne cumule autant de victoires durant la Seconde Guerre mondiale contre les Alliés occidentaux, ce qui en fait un as de l'aviation craint et respecté mais aussi une source de propagande pour le Troisième Reich.

Marseille rejoint la Luftwaffe en 1938 et, à vingt ans, il est diplômé de l'une des écoles de pilotage de la Luftwaffe juste à temps pour participer à la bataille d'Angleterre avec la Jagdgeschwader 52 (JG 52), sans succès notable. Connu pour son mode de vie anticonformiste, son aversion pour l'autorité et son attitude chevaleresque, il a une vie nocturne si occupée qu'il est parfois trop fatigué pour être autorisé à voler le lendemain matin. En conséquence, il est transféré à l'unité Jagdgeschwader 27 (JG 27) qui s'installe en Afrique du Nord en avril 1941 pour mener la guerre du désert. Sous la direction de son nouveau commandant, qui reconnaît le potentiel latent chez le jeune officier, Marseille développe rapidement ses capacités de pilote de chasse. Il atteint le zénith de sa carrière de pilote de chasse le où, après trois sorties, il revendique 17 combattants abattus, ce qui lui vaut la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne, glaives et brillants. Vingt-neuf jours plus tard, à seulement 22 ans, Marseille se tue en s'extrayant en vol de son avion qu'il doit abandonner en raison d'une défaillance du moteur.

Un film allemand, Der Stern von Afrika (1957), réalisé par Alfred Weidenmann, retrace librement le parcours de Marseille pendant la guerre.

Samedi 9 septembre 2017

John Paul Jones, Taylor Hawkins, Jimmy Page et Dave Grohl (de g. à d.) à la fin du concert donné à Wembley le 7 juin 2008.

Echoes, Silence, Patience and Grace est le sixième album studio du groupe américain de rock alternatif Foo Fighters, sorti le sur le label RCA Records. Il se distingue des autres par la présence de titres acoustiques et d'importantes variations de nuances qui s'expliquent par la grande variété de styles utilisés sur les démos enregistrées préalablement par le groupe. C'est la deuxième collaboration du groupe avec le producteur Gil Norton, Dave Grohl souhaitant travailler avec lui pour tirer le meilleur parti de ses compositions et avoir un album musicalement différent des précédents. Grohl s'est attaché à écrire des chansons contenant des messages s’adressant aux auditeurs, avec des textes réfléchis et inspirés par la naissance de sa fille.

Globalement bien accueilli par la critique, l'album se classe premier des classements de ventes de plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, le Canada et l'Australie et remporte de fait de nombreuses certifications, dont un disque d'or dans son pays d'origine et un double disque de platine au Royaume-Uni. Il remporte également le Grammy Award du meilleur album rock lors de la 50e cérémonie des Grammy Awards début 2008 et le Brit Award du « meilleur album international » la même année. Le premier single tiré de l'album, The Pretender, est récompensé du Grammy Award de la meilleure prestation hard rock. Dès sa sortie, Foo Fighters en fait sa promotion avec une tournée internationale d'une centaine de concerts qui s'achève début décembre 2008. Au cours de celle-ci, ils jouent à guichets fermés les 6 et 7 juin dans le stade de Wembley devant plus de 85 000 personnes et sont rejoints chaque soir sur scène par Jimmy Page et John Paul Jones (Led Zeppelin). Les deux soirées sont filmées pour créer le DVD Live at Wembley Stadium, sorti le 25 août 2008.

Dimanche 10 septembre 2017

Cheval Kalmouk dans Les Races chevalines, 1894.

Le Kalmouk (en russe : Калмыцкая лошадь) est une race de chevaux de selle et de traction légère élevée en Kalmoukie, dans la Russie. Établis au XVIIe siècle, les ancêtres de ces chevaux, de type mongol, sont influencés par des animaux voisins capturés par les Kalmouks lors de raids, puis beaucoup croisés avec le cheval du Don. Les Kalmouks remontent la cavalerie russe jusqu'au début du XXe siècle, et déclinent en nombre après la Seconde Guerre mondiale. Tardif, le cheval Kalmouk est réputé pour son endurance et sa sobriété, lui permettant de parcourir une centaine de kilomètres sans se nourrir, et de survivre à l'extérieur malgré une forte amplitude thermique. Il a longtemps représenté une ressource vitale pour les populations nomades, en fournissant de la viande, du lait, du cuir et des tendons. Traditionnellement élevé en tabounes, le cheval Kalmouk reste essentiellement présent dans les régions d'Astrakhan et de Volgograd.

Lundi 11 septembre 2017

Cheval à l'entrée de la ville de Mezen, près de l'aéroport.

Le Mezen (russe : мезенке) est une race de chevaux de trait sélectionnée au Nord-Est de l'oblast d'Arkhangelsk et dans la République des Komis, en Russie. D'origine peu claire, proche du poney estonien, du Finlandais et du Petchora, il appartient originellement à la famille des petits chevaux du Nord de l'Europe. À partir des années 1950, des croisements avec l'Ardennais visent à améliorer sa capacité de traction lourde. La race est reconnue pour sa très grande rusticité, lui permettant de travailler sur la neige épaisse et de se nourrir de poisson gelé pendant l'hiver. Le Mezen convoyait autrefois des chargements de poisson frais entre Arkhangelsk et Saint-Pétersbourg. La race est désormais employée pour le travail, le sport et le tourisme vert. Elle est menacée de disparition, les effectifs majoritairement détenus par des propriétaires privés étant très locaux, et réduits à quelques dizaines de juments aptes à se reproduire.

Mardi 12 septembre 2017

Un vitrail moderne de l'église Saint-Jean de Chester présentant sa fondation par Æthelred en 689.

Æthelred est roi de Mercie, royaume anglo-saxon des Midlands, de 675 à 704.

Fils de Penda, Æthelred monte sur le trône à la mort de son frère Wulfhere. Dès sa première année de règne, il envahit le royaume de Kent et ses troupes détruisent la ville de Rochester. En 679, il met en déroute l'armée de son beau-frère Ecgfrith de Northumbrie à la bataille de la Trent. Cette victoire importante marque la fin de l'influence northumbrienne au sud du Humber. En revanche, ses efforts pour rétablir la domination mercienne dans le sud de l'Angleterre sont vains.

Æthelred est un souverain pieux et généreux à l'égard de l'Église. Son règne voit la réorganisation des évêchés anglais par l'archevêque de Cantorbéry Théodore de Tarse. Æthelred se lie également d'amitié avec l'évêque northumbrien Wilfrid durant l'exil de ce dernier : il lui confie des responsabilités épiscopales en Mercie et le soutient lors du concile d'Austerfield.

Æthelred épouse la princesse northumbrienne Osthryth, qui est assassinée en 697. Il abdique en 704, laissant le trône à son neveu Cenred, le fils de Wulfhere. Après son abdication, il devient moine à l'abbaye de Bardney, qu'il avait fondée avec son épouse. C'est là qu'il est inhumé après sa mort, survenue à une date inconnue. Son fils Ceolred devient roi après Cenred, en 709. Il est possible qu'il ait eu un autre fils nommé Ceolwald, qui est mentionné dans une liste de rois comme l'éphémère successeur de Ceolred.

Mercredi 13 septembre 2017

Ce cheval bai dans la réserve naturelle de biosphère du Caucase, kraï de Krasnodar, pourrait être un Tchernomor.

Le Tchernomor (russe : черномор) est une race de chevaux de selle originaire du kraï de Krasnodar et de l'oblast de Rostov, près de la mer Noire en Russie. À l'origine, le Tchernomor provient de croisements entre les montures des cosaques zaporogues et celles des nomades kazakhs, à la fin du XVIIIe siècle. La race est ensuite influencée par des croisements avec divers chevaux de selle, tels que le cheval du Don et le Karabakh. Affaibli après la Première Guerre mondiale, l'élevage du Tchernomor se confond alors avec celui de la race Boudienny.

Le Tchernomor est un cheval de selle calme et endurant, de taille moyenne, existant en trois types plus ou moins influencés par des croisements. La race est désormais considérée comme étant très rare, sinon éteinte dans sa forme originelle du fait de trop nombreux croisements.

Jeudi 14 septembre 2017

The Simpsons: Bart vs. the Space Mutants (ou simplement Bart vs. the Space Mutants) est un jeu vidéo de plates-formes alliant action et réflexion, développé par Imagineering et édité par Acclaim sur NES à partir de février 1991. Le jeu est porté à partir de 1991 sur console par Imagineering et édité par Acclaim, ainsi que sur ordinateur où il est porté par Arc Developments et édité par Ocean Software. Le jeu est également commercialisé sur les consoles Master System, Mega Drive et sur la console portable Game Gear, ainsi que sur ordinateur PC (MS-DOS), Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, Commodore 64, ZX Spectrum. C'est la première adaptation de la série d'animation Les Simpson en jeu vidéo.

Bart vs. the Space Mutants reprend une partie des décors, les personnages principaux et l'humour de la série, sans les critiques socio-culturelles. Bart Simpson est le seul à connaitre le plan secret des aliens qu'il est le seul à identifier sous forme humaine grâce à ses lunettes de soleil à rayons X. Cependant, Bart étant connu pour ses mensonges réguliers, personne à Springfield ne croit à cette histoire d'invasion. Il est donc obligé de les combattre seul, mais des membres de sa famille peuvent l'aider. Bart doit recueillir des éléments dont les aliens ont besoin pour construire leur arme secrète qui leur permettra de dominer le monde. Bart doit collecter, détruire ou cacher de nombreux objets sur différents niveaux : par exemple il doit en repeindre en rouge, sauter sur des chapeaux ou en porter. Il peut éliminer les aliens en leur sautant dessus.

The Simpsons: Bart vs. the Space Mutants est globalement bien accueilli, toutes plates-formes confondues, et reçoit de bonne notes. Les critiques relèvent un bon jeu d'action à la difficulté de jeu élevée, abondant d’énigmes obligeant à la réflexion. C'est le premier d'une série de jeux prolifique.

Vendredi 15 septembre 2017

Le centre de la Voie lactée apparaît au-dessus de l'Observatoire du Cerro Paranal (le rayon est une étoile guide laser pour le télescope).

La Voie lactée, aussi nommée la Galaxie (avec une majuscule), est une galaxie spirale barrée dont le diamètre est le plus souvent estimé entre 100 000 et 120 000 années-lumière. Elle comprend de 200 à 400 milliards d'étoiles et au minimum 100 milliards de planètes. Elle et son cortège de galaxies satellites font partie du Groupe local, lui-même rattaché au superamas de la Vierge. Le Système solaire se situe à environ 27 000 années‌-lumière du centre de la Voie lactée. Ce centre est constitué d'une radiosource complexe, Sagittaire A, dont une des composantes, Sagittaire A*, est probablement un trou noir supermassif.

Observée de la Terre, la Galaxie ressemble à une bande blanchâtre parce que la planète se trouve à l'intérieur de sa structure en forme de disque. Des savants de la Grèce antique ont spéculé sur sa nature, par exemple Démocrite et Anaxagore ont avancé que cette blancheur céleste doit être produite par une multitude d’étoiles que l'on ne peut distinguer à l’œil nu. C'est grâce à son télescope que Galilée démontre le premier, en 1610, que cette bande est due à la présence de nombreuses étoiles. L'astronome Thomas Wright élabore, en 1750, un modèle de la Galaxie, qui sera repris par le philosophe Emmanuel Kant, qui avance que les nébuleuses observées dans le ciel sont des « univers-îles ». Dans les années 1920, l'astronome Edwin Hubble prouve qu'elle n'est qu'une galaxie parmi plusieurs et clôt ainsi le Grand Débat qui porte notamment sur la nature des nébuleuses. C'est à partir des années 1930 que le modèle actuel de galaxie spirale avec un bulbe central s'impose pour la Voie lactée.

Les plus anciennes étoiles de la Galaxie sont apparues après les âges sombres du Big Bang ; elles sont donc presque aussi âgées que l'Univers même. Par exemple, l'âge de HE 1523-0901, la plus vieille étoile de la Voie lactée, est de 13,2 milliards d'années. Selon des référentiels cosmologiques, l'ensemble de la Galaxie se déplace à une vitesse d'environ 600 km/s. Les étoiles et les gaz qui se trouvent à une grande distance de son centre galactique se déplacent à environ 220 km/s par rapport à ce centre. Les lois de Kepler ne pouvant expliquer cette vitesse constante, il est apparu nécessaire d'envisager que la majorité de la masse de la Voie lactée n'émet ni n'absorbe de rayonnement électromagnétique et est donc constituée d'une substance hypothétique, la matière noire.

Samedi 16 septembre 2017

La délégation des États fédérés de Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio de Janeiro au Brésil comprend cinq athlètes : un homme et une femme en athlétisme, un homme et une femme en natation, une femme en boxe. Il s'agit de la cinquième apparition de l'État micronésien à des Jeux olympiques d'été depuis ses débuts en 2000 à Sydney en Australie, quatorze ans après son indépendance. La nageuse Debra Daniel participe pour la troisième fois à des Jeux olympiques d'été. L'ensemble des athlètes ont pu participer à ces Jeux grâce à des invitations. Aucun des athlètes n'a passé le stade des séries.

Dimanche 17 septembre 2017

Principe de l'électromouillage : la tension appliquée entre le liquide (vert) et le substrat (bleu), les deux étant séparés par une couche isolante (vert jaune), crée une capacité électrique qui modifie la forme de la goutte.

En physique, l'électromouillage est la modification des propriétés de mouillage d'une surface généralement hydrophobe par l'application d'une tension électrique entre un solide et un liquide conducteur (électrolyte). Ce phénomène physique relève du domaine de la microfluidique, c'est-à-dire de la manipulation des liquides à petite échelle. Par la formation d'une capacité électrique, l'énergie apportée vient modifier le bilan énergétique qui détermine la forme de la goutte, celle-ci peut alors se déformer ou être déplacée.

En 1875, Gabriel Lippmann, observe une modification de la montée capillaire entre deux plaques en appliquant une tension électrique. Il utilise cette propriété pour réaliser un électromètre très précis pour l'époque. Ce phénomène, nommé électromouillage entre-temps, connaît un regain d'intérêt dans les années 1990, les progrès de la microtechnologie ayant ouvert de nouvelles opportunités d'applications. Il permet aujourd'hui de réaliser, entre autres, des lentilles optiques à focale variable ou du papier électronique.

Lundi 18 septembre 2017

Careless Whisper est la première chanson en solo de l'auteur-compositeur-interprète et producteur britannique George Michael. Écrite en 1981 par celui-ci avec la complicité d'Andrew Ridgeley, un autre membre du groupe de musique pop Wham!, elle est enregistrée aux studios SARM West de Londres en octobre 1983. Le single sort en juillet 1984 au Royaume-Uni, sous le label discographique Epic. Trois mois plus tard, l'œuvre musicale apparaît parmi les titres de l'album Make It Big de Wham!.

Careless Whisper connaît un succès international immédiat. Cette ballade, qui parle d'une histoire d'infidélité, devient no 1 des hit-parades de nombreux pays, notamment le Royaume-Uni et les États-Unis. Elle annonce le début de la carrière solo de George Michael et devient un tube de la musique pop des années 1980, notamment grâce à son riff d’introduction, interprété au saxophone par Steve Gregory.

Depuis sa sortie, la chanson s'est vendue à six millions d'exemplaires dans le monde entier. Désormais promue classique parmi les slows populaires, elle a été reprise de très nombreuses fois par des artistes comme Gloria Gaynor, Julio Iglesias, ou encore les groupes Seether et Gossip.

Mardi 19 septembre 2017

L'étalon Boudienny Bruch.

Le Boudienny (russe : Будённовская лошадь / Boudennovskaya) est une race de chevaux créée au XXe siècle par le maréchal Semion Boudienny, dans l'oblast de Rostov en Russie, pour la cavalerie soviétique. Cette race est issue en premier lieu de croisements entre le cheval du Don et le Pur Sang, d'où son ancien nom d'Anglo-Don. Sélectionné à l'origine sur ses performances militaires, le Boudienny est réorienté vers les sports équestres dans les années 1950, époque de sa reconnaissance officielle.

Morphologiquement proche du Pur Sang, le Boudienny arbore souvent une robe alezan, qui peut présenter des reflets dorés typiques de certains chevaux russes. Il est désormais un cheval de sport, qui s'est illustré au niveau international tant en course de chevaux qu'en concours complet d'équitation, en dressage et en saut d'obstacles. Avec presque 80 000 sujets recensés en 2003, le Boudienny est une race numériquement nombreuse, principalement élevée dans son berceau historique, mais aussi dans différents pays d'Europe de l'Est et d'Asie.

Mercredi 20 septembre 2017

Portrait fantaisiste de Constantin par Jacob Jacobsz de Wet au palais de Holyrood (fin du xviie siècle).

Constantin II (Constantín mac Áeda en gaélique), mort en 952, est roi d'Écosse de 900 à 943.

Fils d'Áed, Constantin succède à son cousin Donald II. Son règne est marqué, comme celui de ses prédécesseurs, par les attaques des Vikings. Il remporte une victoire sur les Uí Ímair en 903. Au sud, il est confronté à la montée en puissance du royaume d'Angleterre et doit se soumettre au roi Æthelstan en 927, puis en 934. En 937, il s'allie aux Vikings de Dublin et au royaume de Strathclyde contre Æthelstan, mais leur coalition est vaincue lors de la bataille de Brunanburh. Constantin abdique en 943 pour se retirer dans un monastère, laissant le pouvoir à Malcolm, le fils de son prédécesseur. Il meurt neuf ans plus tard.

Avec ses quarante-trois années de règne, Constantin est le monarque écossais resté le plus longtemps au pouvoir après Jacques VI et Guillaume le Lion. Cette période de l'histoire du royaume, alors centré sur la vallée de la Tay, est marquée par des progrès significatifs dans la gaélicisation des régions pictes.

Jeudi 21 septembre 2017

Krystyna Skarbek en mai 1945, sur une pièce d'identité au nom de Jacqueline Armand.

Krystyna Skarbek (Varsovie, 1908 - Londres, 1952) est une espionne britannique d’origine polonaise, membre du clan Abdank. Sous le nom de guerre de Christine Granville, elle mène des actions d'espionnage et de résistance pendant la Seconde Guerre mondiale au sein de la section française du Special Operations Executive (SOE), en tant que courrier du réseau « Jockey » de Francis Cammaerts.

Elle intervient notamment en Hongrie, en France au début de la guerre et après le débarquement de Normandie. Son principal fait d'armes est l'organisation de la libération de Cammaerts et deux autres agents détenus à Digne-les-Bains en août 1944.

Après guerre, elle exerce divers petits métiers avant d'être assassinée dans le hall d'un hôtel londonien par un prétendant éconduit.

Parmi toutes les femmes agentes du SOE, c’est elle qui sert le plus longtemps comme espionne. Selon plusieurs de ses biographes, ce sont les capacités et les résultats de Krystyna Skarbek qui ont amené le SOE à faire évoluer sa politique en faveur d'un recrutement croissant de femmes.

Vendredi 22 septembre 2017

Chevaux dans la vallée de la rivière Bolshoy Ary-Yul.

Le Nouvel Altaï (russe : Новоалтайская), connu également sous les noms de Charysh et Chara, est une race russe de chevaux à viande. Créée par les zootechniciens soviétiques pour être élevée dans l'Altaï, en Russie, elle est plus ou moins proche du cheval de trait, sa sélection portant sur l'augmentation de son poids en viande sans perdre en rusticité. Si les prémices remontent aux années 1920, la race a été réellement sélectionnée à partir de 1978, puis officialisée en 2000.

Cheval musclé doté d'une tête imposante, le Nouvel Altaï est également élevé pour son lait, et peut être employé pour la selle et la traction légère. Bien que son élevage se soit étendu au Kazakhstan, il est considéré comme une race rare, avec environ 2 000 individus recensés en 2016.

Samedi 23 septembre 2017

Phyllobate à bande, photographiée au parc zoologique Dählhölzli de Berne.

Phyllobates vittatus est une espèce d'amphibiens de la famille des Dendrobatidae, qui vit au Costa Rica. Elle est appelée « phyllobate à bande » en français. Cet anoure de petite taille, qui peut atteindre jusqu'à 31 mm, se rencontre dans les forêts humides et les plaines, à une altitude comprise entre 20 et 550 m au-dessus du niveau de la mer.

Phyllobates vittatus a été décrite pour la première fois en 1893 sous le nom de Dendrobates tinctorius vittatus par l'Américain Edward Drinker Cope. L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) considère qu'il s'agit d'une « espèce en danger » (EN). En effet, sa zone d'occurrence est estimée à 4 080 km2, avec une fragmentation sévère, et son habitat est menacé par plusieurs facteurs tels que le déboisement et la pollution de l'eau. Comme toutes les grenouilles du genre Phyllobates, elle stocke dans les glandes de sa peau de la batrachotoxine, une des substances les plus toxiques au monde. Néanmoins, elle en contient bien moins que Phyllobates terribilis, l'espèce la plus toxique de ce genre.

Dimanche 24 septembre 2017

L'église Saint-Symphorien.

Fondettes (prononcé /fɔ̃dɛt/) est une commune française du département d'Indre-et-Loire en région Centre-Val de Loire.

Située à la périphérie de la ville de Tours, elle est l'une des 22 communes membres de la métropole « Tours Métropole Val de Loire ». Sa population municipale totalise 10 427 habitants en 2014 et son territoire couvre une superficie de 32,08 km2. Fondettes est jumelée avec Naurod-Wiesbaden en Allemagne et Constância, au Portugal.

Dès le Néolithique, la présence humaine est attestée sur le territoire. À la fin de l'âge du fer, le site de Fondettes révèle une occupation permanente sous la forme d'une agglomération fortifiée, l'oppidum de Montboyau. Plusieurs structures, dont un pont construit à l'époque gallo-romaine et quatre villæ érigées au cours de l'époque tardo-antique, montrent une continuité d'utilisation de ce territoire tourangeau. Au Moyen Âge, la paroisse de Fondettes, fondée autour de l'an mil, devient alors un fief de faible importance. Celui-ci relève de plusieurs seigneuries successives, notamment celle du comte d'Anjou Foulques Nerra, puis celle des Maillé et enfin celle de Martigny. La paroisse fondettoise est ensuite prise dans quelques évènements qui se déroulent pendant la Renaissance, avec la confrontation entre les ligueurs et les troupes d'Henri IV, puis à la fin de la période moderne, au XVIIIe siècle, en 1774, où Fondettes est l'objet d'une révolte populaire de subsistance. Quinze ans plus tard, la petite paroisse tourangelle, dont la population atteint à cette époque près de 2 000 habitants, subit un changement de statut, et s'établit dès lors en tant que commune. L'année 1805 marque également un tournant puisque le territoire de Vallières, jusqu'alors commune à part entière, est désormais intégré à celui de Fondettes.

Située en rive droite de la Loire, Fondettes, de par son relief, sa géologie et son environnement, est profondément marquée par la présence de ce fleuve. Son histoire est également associée à cet axe fluvial, puisqu'une batellerie, initiée au XVIe siècle par la construction d'un premier port à l'embouchure de la Choisille, affluent ligérien, se développe au cours des trois siècles suivants, avec l'installation de trois autres ports sur les bords de Loire. Toutefois le transport fluvial à Fondettes cesse vers la fin du XIXe siècle, et une voie de communication ferroviaire est ouverte à partir de 1907. La commune bénéficie également, en termes économiques, démographiques et administratifs, de sa proximité avec Tours, distante d'environ 6 km.

Fondettes est dotée d'un patrimoine bâti qui, sans être imposant, présente une relative diversité. Ainsi, au sein du territoire communal, cinq édifices — l'église Saint-Symphorien, le château de Châtigny, le manoir du Thouadé, le manoir des Hamardières et la grange du prieuré de Lavaré — sont inscrits au titre de monuments historiques.

Le patrimoine naturel de la commune, lié à sa situation géographique — Fondettes s'insère au cœur du val de Loire, territoire classé au titre de patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO —, dispose d'une faune et une flore partiellement protégées grâce à la mise en place d'une zone de protection spéciale (ZPS) et de trois zones naturelles d'intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF). Fondettes, dont le territoire s'inscrit également en gâtine de Touraine, est en partie recouverte par un site du réseau Natura 2000.

Lundi 25 septembre 2017

Galerie du vomitoire ouest.

L'amphithéâtre de Tours est un monument de spectacle antique situé dans le centre historique de la ville, derrière la cathédrale. Il est construit au Ier siècle, à l'époque où Tours, sous le nom de Caesarodunum, est le chef-lieu de la petite cité des Turons. L'emplacement retenu, le sommet d'une petite colline en marge de la zone urbanisée antique, le met à l'abri des crues, facilite la circulation à ses abords et le signale de loin comme un symbole ostentatoire de la puissance de la ville. Édifice de structure massive et de forme sensiblement elliptique, ses dimensions estimées sont alors de 122 m sur 94 m. Agrandi au IIe siècle (156 × 134 m), il devient l'un des plus vastes de tout l'Empire romain au point d'être parfois qualifié de « monstre architectural », et au XXIe siècle ses dimensions colossales ne sont pas explicables au regard de la taille de Caesarodunum et de la cité des Turons. Transformé en forteresse au IIIe siècle, il est intégré au rempart défensif du Bas-Empire, dont il constitue l'élément structurant, dans la première moitié du IVe siècle. Il tombe progressivement en ruine au cours du Moyen Âge en même temps que des habitations prennent appui sur ses structures et le dissimulent peu à peu.

Totalement oublié jusqu'au XIXe siècle, il est redécouvert en 1853 grâce aux actions menées par la Société archéologique de Touraine, dans un contexte national très favorable aux sociétés savantes et aux études archéologiques. Les caves des maisons qui se sont construites sur ses murs font l'objet de relevés et d'observations à partir de 1962 et jusqu'au milieu des années 1970, complétées par un travail de fond sur l'évolution topographique et architecturale du quartier au cours des siècles, dans les années 2000. Vers la même époque, la découverte fortuite de nouveaux vestiges jusque là inconnus est l'occasion de reprendre les données archéologiques et bibliographiques plus anciennes, de les réinterpréter pour proposer une nouvelle histoire du monument ; ce réexamen, qui comprend entre autres la constitution de plans de l'amphithéâtre aux échelles 1/1000 et 1/20, est toujours en cours en 2017.

Les vestiges actuels de l'amphithéâtre de Tours sont enfouis dans des maisons du quartier canonial de la cathédrale ; ses vomitoires réaménagés en caves, parfois sur deux niveaux superposés, sont inaccessibles au public. Seules des rues témoignent de son existence : l’une emprunte partiellement le tracé du pourtour de sa cavea tandis qu'une autre traverse l'arène presque en son centre ; les deux dernières soulignent, mais de façon moins suggestive, son pourtour du nord-ouest au nord-est. Le parcellaire rayonnant du quartier, si caractéristique en vue aérienne ou sur un plan cadastral, ainsi que des pans de murs modernes plaqués contre la partie sud de son ellipse en proposent un autre témoignage. Si certaines des maisons qui se sont construites à son emplacement font partie des édifices inscrits comme monuments historiques, les vestiges de l'amphithéâtre, en eux-mêmes, ne font à ce titre l'objet d'aucune mesure de protection. Toutefois, le périmètre et le quartier de la cathédrale où se trouve l’amphithéâtre font partie du secteur sauvegardé de la ville.

Mardi 26 septembre 2017

Un Boeing 767-300 de Delta Air Lines au décollage.

Le Boeing 767 est un avion de ligne à réaction gros-porteur de taille moyenne construit par Boeing Commercial Airplanes. Il est le premier biréacteur à fuselage large du constructeur et le premier avion de ligne à être équipé d'un cockpit à deux membres d'équipage avec une planche de bord tout écran. L'avion est équipé de deux turboréacteurs à double flux, d'un empennage conventionnel et, pour réduire la traînée aérodynamique, d'un profil de voilure supercritique. Conçu comme avion de ligne gros-porteur plus petit que les appareils précédents, tels que le 747, le 767 a une capacité allant de 181 à 375 personnes et une autonomie de 3 850 à 6 385 milles nautiques (7 130 à 11 825 km), selon les versions. Le développement du 767 ayant été fait en simultané avec celui d'un biréacteur à fuselage étroit, le 757, les deux appareils partagent des caractéristiques communes ; de ce fait, une certification unique permet de piloter les deux appareils.

Le 767 est produit dans trois longueurs de fuselage différentes. Le 767-200 original entre en service en 1982, suivi par le 767-300 en 1986 et le 767-400ER, une version de portée accrue (extended-range, ER), en 2000. Les modèles 767-200ER et 767-300ER, à autonomie accrue, entrent respectivement en service en 1984 et 1988, tandis qu'une version cargo, le 767-300F, fait ses débuts en 1995. Des programmes de conversion ont modifié des 767-200 et 767-300 de passagers pour un usage cargo, tandis que les dérivés militaires comprennent l'avion de surveillance E-767, les ravitailleurs en vol KC-767 et KC-46, et des transports VIP. Les moteurs installés sur le 767 peuvent être les turboréacteurs à double flux General Electric CF6, Pratt & Whitney JT9D et PW4000, et Rolls-Royce RB211.

United Airlines met le premier 767 en service en 1982. L'appareil est initialement exploité sur les lignes intérieures et transcontinentales, sur lesquelles il montre la fiabilité de sa conception biréacteur. En 1985, le 767 devient le premier avion de ligne bimoteur à recevoir l'approbation réglementaire pour des vols transocéaniques (ETOPS 120). L'avion est ensuite utilisé pour développer un service sans escale sur les itinéraires intercontinentaux moyen et long-courriers. En 1986, Boeing commence à étudier un 767 à plus grande capacité, qui conduit finalement au développement du 777, un plus gros biréacteur gros-porteur. Dans les années 1990, le 767 devient l'avion de ligne le plus fréquemment utilisé pour des vols transatlantiques entre l'Amérique du Nord et l'Europe.

En juin 2016, le 767 avait reçu 1 170 commandes de 74 clients, dont 1 088 avaient été livrées ; 795 de ces appareils étaient en service en août 2014. La version la plus populaire est le 767-300ER, avec 583 livraisons, et Delta Air Lines est le principal opérateur, avec 95 appareils. Les principaux concurrents sont les Airbus A300, A310 et A330-200, tandis qu'un successeur, le 787 Dreamliner, entre en service en octobre 2011.

Mercredi 27 septembre 2017

Dragon français du 19e régiment en Espagne, 1811. Illustration d'Ernest Fort, établie d'après des documents espagnols, 1913.

La bataille de Majadahonda se déroule le à Majadahonda, près de Madrid dans le cadre de la guerre d'indépendance espagnole. Elle oppose la division de cavalerie française du général Anne-François-Charles Trelliard à l'avant-garde de l'armée anglo-portugaise commandée par le brigadier-général Benjamin D'Urban.

Au matin du 11 août, la cavalerie anglo-portugaise du brigadier-général D'Urban, qui avance en tête de l'armée du duc de Wellington, occupe les villages de Majadahonda et Las Rozas. Les Portugais sont surpris par la division de dragons du général Trelliard qui les assaille et s'enfuient, en abandonnant trois canons. Les Français galopent ensuite jusqu'à Las Rozas et sèment la panique dans le campement britannique, avant de se replier et de faire face à la ligne de bataille ennemie. Un nouveau combat a lieu et reste indécis jusqu'à l'engagement des escadrons de réserve français qui décident de l'issue de la bataille.

La réputation de la cavalerie portugaise ne sort pas grandie de cet affrontement, malgré leur beau comportement à la bataille des Arapiles, le mois précédent. Le général Beresford réclame un châtiment exemplaire, demande qui est toutefois classée sans suite par Wellington.

Jeudi 28 septembre 2017

Paire de Suffolk Punch au labour

Le Suffolk Punch est la plus ancienne race de chevaux de trait connue. Originaire de Grande-Bretagne, ce trait lourd est développé au début du XVIe siècle pour le travail dans les fermes. La race connaît un grand succès comme cheval de travail agricole. Elle est utilisée pour la traction d'artilleries et de véhicules non-motorisés, comme les tramways. Le Suffolk Punch est exporté dans de nombreux pays depuis son Angleterre natale afin d'améliorer d'autres cheptels de chevaux de trait, tout particulièrement aux États-Unis. Les effectifs déclinent beaucoup après la Seconde Guerre mondiale. La motorisation de l'agriculture interrompt progressivement l'élevage, particulièrement dans les années 1950 et 1960 où le Suffolk Punch disparaît presque totalement.

Ce cheval de trait de fort gabarit est caractérisé par son tour de poitrine imposant et sa robe, toujours alezane, le registre d'élevage n'acceptant que les sujets de cette couleur. C'est aussi la seule race britannique de trait qui n'a que peu de fanons. Il est robuste, rustique, puissant et dispose d'allures énergiques, particulièrement au trot. Bien que le Suffolk Punch soit classé dans les races en danger par la FAO, et en danger critique d'extinction par l′American Livestock Breeds Conservancy, on observe un regain d'intérêt pour ce cheval dont la population s'accroît au début du XXIe siècle.

Vendredi 29 septembre 2017

Michael Jordan (ici en 1997), 3e choix de la Draft 1984 de la NBA.

La draft 1984 de la NBA est la 38e draft organisée par la National Basketball Association. Elle se tient le , en amont de la saison NBA 1984-1985, au Madison Square Garden à New York, dans l'État de New York aux États-Unis. La cérémonie est diffusée aux États-Unis sur la chaîne de télévision câblée USA Network.

Lors de cette draft, les 23 équipes de la NBA choisissent tour à tour des joueurs amateurs issus d'universités américaines ou de l'étranger. Le premier choix est attribué à la franchise des Rockets de Houston, qui a gagné le tirage au sort entre les équipes classées dernières de leur conférence la saison précédente. Toujours sur la base de la saison précédente, les choix suivants sont affectés aux équipes dans l'ordre inverse de leur bilan de victoires et de défaites. La draft se compose de dix tours pour 228 joueurs sélectionnés. Elle est la dernière organisée de cette manière avant la création de la loterie de la Draft de la NBA en 1985.

Elle est considérée comme l'une des drafts NBA les plus relevées avec cinq sélectionnés intronisés par la suite au Basketball Hall of Fame (Hakeem Olajuwon, Michael Jordan, Charles Barkley, John Stockton et, bien qu'il n'ait pas joué en NBA, Oscar Schmidt) ainsi que sept sélectionnés comme All-Star (Olajuwon, Jordan, Barkley, Stockton, Alvin Robertson, Otis Thorpe et Kevin Willis). Si la Draft 1984 de la NBA est souvent considérée comme au-dessus du lot, les drafts NBA 1996 (avec notamment Allen Iverson, Kobe Bryant, Steve Nash, et Ray Allen) et 2003 (avec LeBron James, Dwyane Wade, Carmelo Anthony et Chris Bosh) sont également souvent citées parmi les plus remarquables. Le caractère légendaire de cette draft amène la NBA à produire un long reportage diffusé pendant les play-offs de 2014, 30 ans après les faits.

Toutefois, celle de 1984 est marquée aussi par la sélection de Sam Bowie par les Trail Blazers de Portland avant Michael Jordan. Bien que compréhensible sur le moment, ce choix est contesté a posteriori de par l'importance prise par la carrière de Michael Jordan, qui est considéré comme le plus grand joueur de basket-ball de tous les temps et au regard des nombreuses blessures de Bowie. Il est donc considéré comme l'une des plus grosses déceptions d'une draft.

Samedi 30 septembre 2017

Joe Montana en 2006.

Joseph Clifford Montana, Jr. dit Joe Montana, né le à New Eagle, est un joueur américain de football américain évoluant au poste de quarterback dans la National Football League (NFL) entre 1979 et 1994. Il passe les treize premières saisons de sa carrière avec les 49ers de San Francisco et remporte quatre Super Bowls (XVI, XIX, XXIII, XXIV) avec l'équipe.

À San Francisco, Joe Montana termine cinq saisons avec la meilleure évaluation des quarterbacks et est nommé meilleur joueur par l'Associated Press en 1989 et 1990. Il marque l'histoire du football américain avec des actions mémorables comme The Catch en 1981 ou son drive décisif lors du Super Bowl XXIII. À la suite d'une blessure subie sur le terrain en 1990, il manque plus d'une saison et voit depuis le terrain l'éclosion de Steve Young. Échangé aux Chiefs de Kansas City, il y termine sa carrière après deux saisons ponctuées par des échecs en matchs éliminatoires.

Sélectionné 8 fois au Pro Bowl, 6 fois All-Pro, il reçoit de nombreuses récompenses : élu dans l'équipe NFL de la décennie 1980, l'équipe du 75e anniversaire de la NFL, il est intronisé au Pro Football Hall of Fame en 2000.

Connu pour être l'un des meilleurs joueurs en fin de rencontre, The Comeback Kid (« le retourneur de situation » en anglais) dit aussi « Joe Cool » remporte 31 victoires après avoir été mené dans le quatrième quart-temps. Petit, frêle, longiligne, Montana compense son physique par un jeu de jambes, une vitesse, une vision et un instinct au-dessus de la moyenne. Il mène la West Coast Offense avec talent, multipliant les passes rapides et précises. Icône des années 1980, il est le joueur de football américain le mieux rémunéré de son époque.